dimanche 17 mars 2019

"Caramel kiss".

Hello, Je sais, ça fait un bail que je n'étais plus venue par ici. Sauf que depuis la dernière fois, beaucoup de choses ont changées dans ma vie et mon emploi du temps est, du coup, beaucoup plus restreint. Je n'ai plus autant de temps qu'avant pour vous cuisiner de bons petits plats, mais j'en ressens néanmoins le besoin. C'est pourquoi j'ai testé une petite recette à base de chocolat et de caramel, j'y pensais depuis longtemps. A vrai dire, depuis mon retour d'Australie.

Là où je travaillais en Australie, ils vendaient de succulentes petites bouchées à base de sablé, chocolat et caramel. Appelés "Caramel Kiss", je peux vous dire que c'était un vrai délice et ils font partie des choses qui me manquent le plus d'Australie. 

Pour ma part, je n'ai pas fait de bouchées individuelles, j'avais envie de quelque chose de gourmand, à partager. C'est pourquoi j'ai fait la recette dans un plat rectangulaire afin de couper soi même les parts désirées. Cela permet aussi d'avoir une belle couche de caramel apparente à la découpe et ça, c'est ce qu'on préfère n'est-ce pas? Voici sans plus tarder la marche à suivre (qui en plus est ultra simple) pour se régaler avec ces délicieux caramel kiss;

Ingrédients: 

Pour le biscuit:

- 120 gr de beurre mou 
- 5 gr de levure chimique 
- 65 gr de sucre semoule
- 185 gr de farine 

Pour le caramel: 

- 400gr de lait concentré sucré 
- 180gr de beurre salé

Pour le nappage:

- 220gr de chocolat au lait de bonne qualité

Préparation:

Tout d'abord préchauffez votre four à 180°C. Pour le biscuit, versez tous les ingrédients dans un grand saladier, à la main, commencez par incorporer chaque ingrédient ensemble, cela doit finir par former une boule de pâte, un peu sablée. N'hésitez surtout pas à travailler la pâte un bon moment pour être sûr que tout soit bien incorporé. Pour les plus fainéants, il vous est possible de mixer les ingrédients ensemble dans un blender. 
Une fois la boule formée, garnissez un moule rectangulaire de 28cm sur 18cm avec une hauteur d'au moins 5cm, de papier sulfurisé et foncez le moule de la pâte, aplatissez la bien afin qu'elle recouvre la surface du moule et soit bien régulière. Une fois que c'est fait, placez le moule au four pour environs 20 minutes (ne cuisez pas trop la pâte car en refroidissant, elle va durcir donc c'est normal si la pâte est encore molle, celle ci va figer en refroidissant). 

Laissez refroidir la pâte et pendant ce temps, préparez le caramel. Pour ce faire, placez une petite casserole sur feu doux et versez-y le lait concentré sucré, ajoutez le beurre préalablement fondu au micro onde et laissez chauffer. Remuez de temps en temps afin que le caramel n'accroche pas le fond de la casserole. Lorsque le caramel a coloré, vous pourrez arrêter la cuisson. Versez le caramel sur le biscuit lorsque celui-ci a bien refroidi! 

Placez la préparation au frigo afin de laissez refroidir le caramel, une fois bien refroidi. Faites fondre votre chocolat au lait au bain marie et versez ensuite sur la préparation biscuit-caramel. Il ne vous restera plus qu'à laisser le chocolat refroidir et ensuite de déguster sans plus attendre. 
Etant donné qu'il faut attendre un petit moment de refroidissement pour chaque étape, je vous conseille de préparer vos caramel kiss la veille pour le jour où vous désirez les déguster, ou alors le matin pour l'après midi. 

Bon appétit à tous! Et à très bientôt… Restez connectés car cet été, vous risquez d'être bombardés de bons plans et astuces concernant un endroit de vacances qui fait rêver tout le monde. Je n'en dis pas plus… C'est une surprise!

mercredi 13 juin 2018

Nos aventures en Indonésie part V, Bromo.

Cela faisait un petit moment que je n'avais plus posté concernant nos aventures en Indonésie. Et pourtant, l'article d'aujourd'hui porte sur la partie que j'ai préférée en Indonésie: Le mont Bromo. 
Pour ce faire, nous sommes allés jusqu'à Probolinggo, où nous avons séjourné 4 jours. 2 jours pour se reposer un peu avant l'ascension, 1 "journée" dédiée à la montée du Mont Bromo et 1 journée de repos post ascension. Nous avons séjourné au Clover Homestay. Chambre correcte avec air conditionné (et croyez moi, c'est un critère important avec la chaleur et l'humidité de l'endroit). Si je peux émettre un petit bémol concernant cet endroit, ce serait les tarifs concernant la nourriture ainsi que les rations. C'est un peu cher pour de très petites quantités. Sinon pour le reste, nous recommandons l'endroit car il est calme, propre et bien situé. 
Le problème de la région, c'est qu'il n'y a pas beaucoup d'endroits pour manger, néanmoins vous avez un grand supermarché très proche de l'endroit où nous avons logé, ce qui peut s'avérer pratique. 
Pour faire l'ascension, vous avez plusieurs possibilités. Soit vous passez par l'hôte où vous logez, qui vous organisera l'ascension (véhicule, guide, etc..), moyennant un certain coût. Soit vous faites comme nous, vous prenez vos renseignements par rapport à l'endroit où aller pour prendre un van et monter jusque là. Cela ne vous coûtera pas grand chose et vous allez économiser une bonne partie pour faire d'autres activités. 
Au départ de Probolinggo, nous avons pris un van accompagnés de 8 autres personnes pour accéder au petit village de Cemoro Lawang (situé au pied du volcan). Nous sommes arrivés vers 17h là bas. Après avoir négocié une chambre à un prix démocratique auprès de notre chauffeur, nous nous sommes reposés une petite partie de la soirée et nous nous sommes levés vers 3h30 du matin afin de démarrer à pieds vers 4h pour atteindre le point de vue pour le levé du soleil vers 5h-5h30.
Si vous désirez faire la montée par vos propres moyens (cela est largement faisable pour tout le monde), prévoyez des lampes frontales afin de voir dans la nuit. Nous avons décidé de monter jusqu'au point de vue King Kong Hill (les jeeps s’arrêtant avant, vous avez plus de possibilités pour de jolies photos à ce point de vue ci). Pour y arriver, nous aurons mis à peine plus d'une heure. Certains passages étaient un peu plus périlleux que d'autres, attention parfois aux branches qui peuvent obstruer le passage. Vous allez atteindre le premier point de vue après 45 minutes de marche, vous pouvez vous arrêter là bas si vous le souhaitez mais je vous conseille de continuer pour avoir une plus belle vue. 
Vous aurez un certain nombre d'escaliers à monter. Cela peut s'avérer difficile sur la fin car la fatigue se fait ressentir mais il est accessible à tous malgré tout! Pensez à emporter de quoi vous hydrater ainsi que des petits en-cas car lorsque vous serez arrivés, vous aurez un moment d'attente avant que le soleil ne se lève et après la montée, ça fait du bien d'avoir une petite barre de chocolat à disposition. 
Une fois le levé du soleil, vous commencez à apercevoir des ombres. Un peu de fumée. Le soleil qui se cache derrière les quelques nuages qui sont encore là. Et là le spectacle est epoustoufflant! Quand on distingue clairement le cratère, on en a le souffle coupé. C'est juste splendide et je pense qu'à cet instant précis, je me trouve face à ce que j'ai vu de plus beau de tous mes voyages. 
Il n'y a pas trop de monde et nous sommes bien situés. Nous avons envie de rester des heures afin de contempler ce magnifique paysage qui semble irréel. Cependant nous décidons de ne pas traîner trop car nous voulons monter jusqu'au cratère et pour ce faire nous devons redescendre tout ce que nous venons de monter et ensuite marcher jusqu'au cratère.. Nous voulons éviter d'avoir trop de nuages donc nous décidons de nous dépêcher (Nous nous arrêtons malgré tout plusieurs fois, sur le chemin, afin de contempler les jolis paysages que nous n'avions pas pu voir durant la nuit). 
Pour atteindre le cratère nous redescendons tout jusqu'au village. Une fois arrivés au pied, nous décidons d'emprunter le passage "secret" afin de ne pas avoir à payer l'entrée. Pour pouvoir profiter de ce passage secret, vous devez aller vers l'hôtel "Cemara Indah" et continuer jusqu'au dessus, vous allez voir un grillage et au centre une ouverture, cette ouverture vous permet de descendre jusqu'en dessous. (Je ne suis pas sûre que le passage soit toujours ouvert, certaines personnes déclarent que l'entrée serait maintenant surveillée afin que les touristes soient obligés de passer par l'entrée principale et payent). Comptez entre 1h et 1h30 pour atteindre le pied du cratère. 
Cela paraît long mais une fois arrivés, une satisfaction vous envahit. Malgré tout, la fatigue de la nuit passée se faisait sentir et arrivés au pied du cratère, à la vue de la montée, cela est assez difficile psychologiquement mais l'envie de voir ce cratère est plus forte que la fatigue. (Moyennant tarif assez élevé, vous pouvez monter à l'aide d'ânes mis à disposition. Mais honnêtement le prix est assez cher et ces pauvres bêtes ne méritent pas ce traitement). 
Avec beaucoup de courage, une fois que vous avez monté les marches qui conduisent au cratère, une excitation nous envahit. Plusieurs sentiments nous partagent. Un peu de peur car on est très haut et le cratère est très impressionant, on a peur de tomber dedans. Une odeur forte de souffre s'en dégage et on sent qu'on doit être plus que prudents. Michael décidé pourtant de faire tout le tour du cratère pour avoir une autre vue. Moi, je suis restée plus prudente et l'ai attendue à l'entrée. Ce spectacle là me suffisait déjà amplement. Cette expérience était celle que j'avais le plus adorée et ces paysages étaient juste à couper le souffle. 
Une fois toutes les photos faites, nous sommes redescendus avec pleins d’étoiles dans les yeux et avons tout remonté jusqu'au petit village où nous avons repris le van pour repartir en direction de Probolinggo. Nous avons repassé une nuit sur place avant de repartir en direction du Kawah Ijen (au cœur de mon prochain article, deuxième plus belle expérience vécue!). 
A bientôt pour une nouvelle découverte qui nous a beaucoup bouleversés. 

samedi 12 mai 2018

Gâteau fondant aux pommes et caramel beurre salé.

Hello à tous! C'est enfin le week end et j'ai comme une envie de recommencer à pâtisser. Avec le boulot à côté et la vie quotidienne, ce n'est pas toujours évident de trouver du temps pour cuisiner en plus des repas. Mais je prends enfin le temps de reprendre ce blog et les recettes qui vont avec. 
Aujourd'hui, je vous retrouve avec une recette sucrée (celles que je préfère). C'est une recette facile et accessible à tous. Les ingrédients sont vraiment faciles à trouver et à travailler. 
Je vous propose un gâteau fondant aux pommes et caramel. Voici sans plus tarder la liste des ingrédients;

Ingrédients pour 6 personnes:

10 pommes moyennes 
3 oeufs 
125ml de lait 
125gr de farine 
60gr de beurre (doux)
110gr de sucre 
Pour le caramel:
100gr de sucre en poudre 
40gr de beurre salé 
20cl de crème fleurette

Préparation:

Pour commencer, préchauffez votre four à 200°C. Battez vos œufs avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez à votre préparation la farine et puis le beurre fondu. Mélangez bien jusqu'à ce que la farine soit complètement incorporée. 
Chauffez le lait dans un petit poelon jusqu'à ce qu'il tiédisse, et l'ajouter en plusieurs fois dans votre pâte. 
Épluchez vos pommes et coupez les en très fines tranches (si vous avez une mandoline c'est mieux). Essayez de faire les plus petits morceaux que vous pouvez, si vous n'avez pas d'ustensile pour les couper très finement. 
Ajoutez vos pommes dans votre pâte. Beurrez un moule rond afin que votre gâteau ne colle pas lors du démoulage.
Occupez vous maintenant du caramel au beurre salé. Pour ce faire, versez le sucre dans une petite casserole e faites le suer. N'y touchez pas trop, il va commencer à caraméliser tout seul (ne mettez pas le feu trop fort!). 
Une fois le sucre caramélisé, mettez la casserole hors du feu et ajoutez le beurre salé en plusieurs petits morceaux afin de l'incorporer au caramel sans qu'il ne durcisse trop. 
Versez ensuite la crème fleurette et fouettez vivement!! Lorsque le mélange est bien lisse, faites chauffer encore 5-6 minutes et puis versez le dans un petit pot (vous pouvez conserver le caramel plusieurs jours). 
Une fois que le caramel est fait, versez votre pâte à base de pommes dans votre moule beurré (attention ne versez que la moitié de la pâte), versez ensuite une bonne couche de caramel sur la pâte et ajoutez ensuite le reste de pâte. Pour plus de gourmandise, je rajoute encore du caramel par dessus tout. 
Enfournez ensuite le tout pour 1h - 1h10 dépendant de votre four (moi le mien est assez lent pour cuire donc je sais qu'il me faut toujours un peu plus de temps). Vérifiez la cuisson régulièrement à l'aide d'un cure dent ou d'un couteau, ils doivent ressortir secs pour que le gâteau soit cuit. (Ne confondez pas le caramel pour de la pâte crue :P).
Et voilà un gâteau facile à faire et qui régalera tout le monde. A la dégustation, je rajoute du caramel par dessus pour plus de gourmandise. Il ne manque plus qu'une boule de glace vanille faite maison pour l'accompagner et c'est parfait. 

A bientôt les gourmands. 

mercredi 14 mars 2018

Nos aventures en Indonésie part IV, Java.

Bonsoir à tous, cela faisait un petit moment que je n'avais plus écrit par ici. Entre le travail et la vie quotidienne, pas toujours facile de prendre du temps pour écrire. 
Mais aujourd'hui j'ai décidé de continuer nos aventures en Indonésie. On en arrive tout doucement à la fin. Je vous avais laissé lors du dernier article à Jogjakarta. Après cette ville, nous avons décidé de nous rendre à Malang, dans le but de découvrir des champs de thés. Nous étions curieux de découvrir comment se cultivait le thé. 
Nous avons dormi au coeur de la ville de Malang, nous avions réservé un petit Guesthouse trouvé sur le site Agoda (je ne vous le recommanderai pas donc je ne vous donne volontairement pas l'adresse). Question praticité pour se déplacer et pour manger, je dirais que c'était plutôt moyen. Les gens dans le centre n'était pas très enthousiastes à l'idée de voir des touristes. A l'exception de quelques petits locaux. Nous avons d'ailleurs fait la rencontre d'un jeune coiffeur très sympathique avec qui nous avons gardé contacts. Pour nous rendre aux champs de thés Wonosari, nous avons pris le transport local. Mais ce dernier ne nous a déposé qu'au pied des champs de thés. Nous avions encore au moins une heure de marche pour monter là. Vous avez aussi la possibilité de louer des scooters pour monter si vous le désirez mais nous ne nous sentions pas suffisamment serein en scooter que pour monter une côte comme celle qui se présentait à nous. Nous avons donc décidé d'entreprendre la montée à pieds. 
Après 40 minutes de marches (assez intensives puisque la chaleur est assommante), un jeune homme accompagné de son fils s'est arrêté en scooter pour nous demander où nous allions et a décidé de nous monter jusqu'à Wonosari. Je ne me souviens plus exactement du prix de l'entrée mais nous n'avions vraiment pas payé grand chose. 
Sur place nous avons dégusté un bon thé. Il était très agréable de s'y balader. Nous nous perdions à travers les champs et avons découvert les travailleurs en pleine activité. Cela nous a fait un bien fou de se promener là bas. Un beau coin de verdure. Pour redescendre nous avons eu la chance d'avoir un Angkot (transport local). Nous avons fait la rencontre d'un homme de 95 ans, il nous a beaucoup touché et nous donnait envie d'en découvrir plus sur sa vie. 
Toujours lorsque nous étions à Malang, nous avions vu en passant, le petit village de Jodipan, village très coloré. On y découvre tout un tas de petites maisons toutes de couleurs différentes. Là bas, nous avons eu la chance de rencontrer les habitants de ce petit village. Tous les enfants étaient curieux de nous voir arriver. Certains étaient occupés à finir une fresque murale et nous ont invités à participer. Cet endroit nous a totalement plu! 
Après Malang, nous avons repris plusieurs Angkot pour rejoindre la ville de Probbolingo (dans le but d'y démarrer pour faire l’ascension du Bromo). Nous sommes restés plusieurs jours là bas. Nous ne voulions pas faire le Bromo directement et décidons donc de profiter d'un peu de repos sur place. Nous avons traversé la ville afin de la découvrir entièrement. Là bas nous avons fait de nouveau une belle rencontre. Un jeune homme qui avait l'envie d'améliorer son anglais et voulait nous poser des questions sur nous et notre culture. Il nous a également invité chez lui et avons rencontré ses parents avec qui il vit avec sa femme et sa petite fille. Cette rencontre nous a beaucoup touché (c'est d'ailleurs pour ce genre de moments que nous voyageons). Nous avons aussi voulu prendre le bateau afin de rejoindre l'île de Gili Ketapang. Un groupe de jeune javanais se trouvait sur le bateau et se sont rapidement présentés à nous. Nous aurons passé toute la journée en leur compagnie. Nous avons eu de longues discussions à propos de leur manière de vivre et surtout des différences qu'il peut y avoir avec la nôtre.. 
Je pense que c'est la rencontre qui nous a le plus touchée. Ils nous ont payés le bateau sans que l'on ne puisse s'en rendre compte. Se dire qu'ils avaient moins de moyens que nous mais qu'ils avaient cette envie de nous faire plaisir. On se rend compte à quel point notre société manque de ce genre de personnes! 
Pour parler de l'île de Gili Ketapang, je dirais que dans l'ensemble c'était plutôt joli et agréable, le petit chemin pour rejoindre la plage nous faisait passer par les habitations et nous avons rencontré pas mal de chèvres, ce que nous avons beaucoup apprécié. Par contre ce que nous avons regretté, c'est la saleté aux abords de l'eau ainsi que sur la plage. Cela enlève totalement le charme de l'endroit!! 

Le prochain article parlera de mon étape préférée. Le mont Bromo! Ne le ratez surtout pas. Ce sont les plus belles images! Bonne soirée mes voyageurs. 

dimanche 18 février 2018

Naans, petits pains indiens. Ultra facile!


Bon dimanche à tous! J'espère que vous profitez bien de cette jolie journée... Ici à Liège nous avons la chance d'avoir un grand soleil et les températures sont remontées. En espérant que cela reste comme ça les prochains jours. 
Aujourd'hui j'ai décidé de partager avec vous une de mes recettes favorite. Celle que je fais chaque semaine ou presque. C'est ultra facile. Il ne vous faut pas trop d'ingrédients et la cuisson est facile et accessible à tous. Prenez de quoi noter, voici la liste des ingrédients: 

Ingrédients pour 4 grands Naans:

500gr de farine T45
2 Cuillères à soupe de yaourt grec 
180ml d'eau à température ambiante
1 sachet de levure de boulanger déshydratée 
2 cuillères à soupe d'huile d'olive 
1 cuillère à café de sel 
1/2 cuillère à café de levure chimique 
Préparation:

Versez dans le bol de votre robot la farine, la levure, la levure chimique et le sel (veillez à mettre le sel du côté opposé de la levure pour ne pas altérer le travail de la levure en la mettant au contact du sel). Ajoutez ensuite le yaourt, l'eau et l'huile et pétrissez à l'aide du crochet durant 5 minutes au moins. Une fois que vous obtenez une boule homogène, laissez reposer la pâte durant 1h30 au moins. 

Une fois la pâte reposée, farinez votre plan de travail et séparez la boule de pâte en 4 pâtons. Aplatissez chaque boules afin d'obtenir une forme ovale. Vous devrez certainement fariner vos mains car la pâte colle un peu c'est normal. Lorsque vous avez formé vos naans, faites chauffer une poêle. Celle-ci doit être bien chaude, limite fumante. Pour ma part je décide de ne pas mettre de matière grasse car cela n'est pas indispensable mais vous pouvez mettre un peu d'huile d'olive avant de faire cuire vos naans si vous le désirez. Posez un naan et laissez chauffer à feu doux jusqu'à ce que la première face soit dorée. Retournez ensuite le naan et faites cuire l'autre côté. 
Répétez pour les 3 autres naans. Une fois cuits, vous pouvez les badigeonner d'huile d'olive et d'ail. Moi j'adore les manger comme ça en accompagnement de mes plats. 

Alors qui va tester? 

dimanche 28 janvier 2018

Banana bread version allégée avec une touche de coco.

Salut à tous! On est dimanche et qui dit dimanche dit? Recette! Et je sais pas vous, mais après les fêtes, j'aime manger plus sain pour éliminer les excès occasionnés par les fêtes. C'est pourquoi aujourd'hui je vous ai concoctée une recette gourmande mais saine. Sans sucre ajoutés ni matières grasses. Un banana bread (dit pain de bananes) allégé. Sans plus tarder voici la recette:

Ingrédients: 

6 petites bananes (dont une pour la décoration)
125gr de flocons d'avoines (mixés)
125gr de farine de coco
1 cuillère à soupe d'huile de coco
1 cuillère à café de cannelle 
2 cuillères à café de miel 
3 oeufs + un blanc
4 cuillères à soupe de lait d'amande (ou tout autre lait végétal de votre choix)
Préparation: 

Ecrasez les 5 bananes à l'aide d'une fourchette. Il ne doit pas rester de morceaux de bananes, vous devez vraiment bien les écraser en purée. Mixer ensuite les flocons d'avoine afin d'obtenir une fine poudre. Une fois fait, mélangez les à la farine de coco et les incorporer à la purée de bananes. Ajoutez les 3 oeufs ainsi que le blanc, le lait, l'huile de coco (que vous aurez fait fondre au micro onde si elle était solide), le miel et mélangez bien le tout à l'aide d'une spatule. Vous devez obtenir une préparation homogène. 

Préchauffez le four à 180°C et enrobez un moule à cake de papier sulfurisé. Versez ensuite votre pâte à cake. Coupez en deux dans le sens de la longueur la banane restante et la mettre par dessus la pâte (cela est plus joli). Enfournez ensuite le cake pour 40-45 minutes dépendant de votre four. La lame de votre couteau doit ressortir sèche lorsque vous piquez le cake. 
La consistance doit rester "mouillée", c'est un cake ultra moelleux. Ne pensez pas que cela n'est pas cuit de part sa consistance car vous risquez de vous retrouver avec un cake sec si vous le faites cuire trop longtemps. 

J'ai décidé de rajouter un peu de miel en topping pour la dégustation, pour un côté encore plus gourmand. Rien ne vous empêche de le garnir de beurre d'amande...